Nos coordonnées

Adria Développement
ZA Créach Gwen
29196 QUIMPER CEDEX
FRANCE

02 98 10 18 18

Tests d’inactivation

L’ADRIA vous accompagne pour la détermination de l’efficacité d’un procédé sur la destruction d'un contaminant microbiologique ciblé dans un aliment

Test d’inactivation, épreuve microbiologique ou challenge test

Pourquoi réaliser un test d’inactivation ?

Le test d’inactivation ou test d’épreuve microbiologique est un procédé permettant de déterminer de l’efficacité d’un traitement effectué sur un aliment.
Ce test est aussi appelé challenge test “procédé” ou challenge-test (ISO70976-2 à venir) 

Les épreuves microbiologiques permettent de déterminer :

  1. la durée de vie microbiologique d’un produit (test de croissance ou challenge-test produit selon la norme ISO70976-1)
  2. l’efficacité d’un traitement thermique ou chimique (challenge-test procédés ou test d’inactivation selon la norme ISO70976-2 à venir) 

Qu’est-ce que le challenge test “procédé” pratiqué à l’ADRIA ?

C’est l’outil indispensable pour déterminer l’efficacité d’un procédé sur la destruction d’un contaminant microbien cible dans un produit ! 

Véronique HUCHET – Manager Opérationnelle du pôle Qualité & Sécurité des Aliments – ADRIA

La réglementation européenne précise que toute denrée alimentaire mise sur le marché doit être sûre et saine. Les industriels de l’agroalimentaire doivent donc valider l’efficacité des procédés de fabrication et la durée de vie de leurs produits, et disposent à cet effet de différents moyens comme les challenge-tests. 

Le test d’épreuve microbiologique (challenge-test procédé) est l’étude, dans un aliment périssable, de l’évolution des populations de microorganismes inoculées de manière volontaire. 

Concrètement, le Challenge Test est un protocole microbiologique dont l’objectif est de déterminer si le procédé détruit les microorganismes inoculés artificiellement dans l’aliment (Listeria monocytogenes, Salmonella par exemple) mais aussi de microorganismes indicateurs d’hygiène ou de microorganismes d’altération. 

Ce test permet une utilisation ultérieure dans le cadre de l’utilisation de modèles de microbiologie prévisionnelle (exemple : outil Sym’Previus). Ces modèles permettront par la suite, par exemple, d’évaluer l’impact d’un traitement thermique en fonction des caractéristiques de l’aliment (pH, aw) et de la contamination initiale. 


Contact Adria

Véronique HUCHET
Manager Opérationnel
Pôle Qualité & Sécurité des Aliments
Tél : +33 (0)2 98 10 18 18

Nos dernières nouvelles

Fermer l'écran de recherche